Skip to content

Top 10 des samples de DJ Premier

A la fin des années 80, le hip-hop se renouvelle et se développe à une vitesse folle. Les rappeurs font évoluer leurs flows, leurs textes et leurs rimes. Au même moment arrive une nouvelle génération de producteurs qui modifie le son hip-hop. Ils se nomment Prince Paul, Pete Rock, Large Professor ou Q-Tip. Leurs productions ne sont plus uniquement composées de breakbeats, les samples sont issus du jazz et de la soul. Parmi ces beatmakers se trouve DJ Premier.

Christopher Martin de son vrai nom, débute sa carrière au sein du duo Gang Starr qu’il forme avec le rappeur Guru. Ils ont ensemble et en l’espace de six albums, marqué durablement le rap. C’est DJ Premier qui assurait l’ensemble des productions du groupe, parfois assisté par Guru sur certaines instrus.

Le duo sort son premier album No More Mr. Nice Guy en 1989. Le morceau Jazz Thing apparaît l’année suivante sur la bande originale du film Mo’ Better Blues de Spike Lee, et leur permet de quitter leur label indépendant Wild Pitch pour signer en major. Guru manifestera d’ailleurs son amour pour le jazz en réalisant une série de quatre albums, les Jazzmatazz, où il invitera plusieurs grands noms du jazz comme Donald Byrd, Chaka Khan, Ramsey Lewis ou Herbie Hancock.

En plus de son travail avec Guru, DJ Premier a produit pour un grand nombre d’autres rappeurs et a ainsi, au cours de sa carrière, réalisé des titres pour The LOX, J-Live, O.C., Lord Finesse, The Notorious B.I.G., Mos Def, Dilated Peoples, Krs-One, etc.

Son style de production est très aisément reconnaissable. Premier est un expert pour trouver de très courts samples, les chopper (le fait de découper un sample), et en faire des boucles sublimes.

Voici 10 exemples de samples utilisés par DJ Premier :

1/ Norman Connors – The Creator Has A Master Plan / Das EFX – Real Hip Hop

Das EFX est un duo composé de Dray et Skoob. Ils sont repérés au début des années 90 par le groupe EPMD, qui leur permet de signer un contrat en maison de disque et de sortir leur premier album, Dead Serious, en 1992. La popularité du groupe augmente rapidement, notamment grâce aux singles They Want EFX et Mic Checka, et leur manière de déformer les mots (en y ajoutant le suffixe -edy). Leur troisième album Hold It Down, sort en 1995. L’album est plus brut, en accord avec les standards new-yorkais de l’époque. Le morceau Real Hip Hop est construit à partir d’une reprise de The Creator Has A Master Plan, par le batteur Norman Connors.

Le sample démarre à 0:00 :

Le sample démarre à 0:00 :

2/ Junior Mance – Li’l Darlin’ / D&D All-Stars – 1,2 Pass It (Remix)

Les studios D&D ont une place importante dans l’histoire du hip-hop. Situés à New-York, de nombreux rappeurs sont venus y enregistrer des morceaux dont Big L, Jay-Z, Black Moon ou Nas (une partie de son album Illmatic y sera d’ailleurs enregistré). Les studios seront rachetés en 2003 par DJ Premier, et renommés HeadQCourterz.

En 1995 sort la compilation The D&D Project. Le single 1,2 Pass It, produit par DJ Premier, est un incroyable posse cut (morceau où quatre rappeurs ou plus se succèdent) des D&D All Stars, composés pour l’occasion de Mad Lion, Doug E. Fresh, KRS-One, Fat Joe, Smif-N-Wessun et Jeru The Damaja.

Sur le maxi se trouve un remix, également produit par Primo, dont le sample provient du titre Li’l Darlin’ de Junior Mance.

Le sample démarre à 0:33 :

Le sample démarre à 0:05 :

3/ The Ramsey Lewis Trio – Collage / Group Home – Livin’ Proof

Group Home est un duo New-Yorkais composé des rappeurs Lil’ Dap et Melachi The Nutcracker. Ils ont fait partie de la Gang Starr Fondation, collectif de rappeurs articulés autour de Gang Starr. Ils ont d’ailleurs fait leur première apparition en 1992 sur le troisième album de Gang Starr, Daily Operation.

Leur premier disque, Livin’ Proof, sort en 1995 et est produit en quasi-intégralité par Primo. Le morceau éponyme est composé à partir de quelques notes empruntés au titre Collage du Ramsey Lewis Trio.

Le sample démarre à 3:23 :

Le sample démarre à 0:00 :

4/ Jean Knight – Why I Keep Living These Memories / Afu-Ra – Defeat

Membre de la Gang Starr Foundation, Afu-Ra est présent sur la scène rap depuis le milieu des années 90. Il a d’ailleurs fait ses premières apparitions sur les deux premiers disques de Jeru The Damaja, sur les titres Mental Stamina et Physical Stamina.

Son premier album, Body Of The Life Force, sort en 2000. Le disque est un pur produit du rap new-yorkais, et contient des apparitions de M.O.P., GZA, Smif-N-Wessun et Masta Killa. DJ Premier se cache derrière cinq morceaux de l’album, dont le single Defeat, sorti l’année précédente sous forme de maxi.

Pour l’instru, Primo est allé piocher quelques de secondes de Why I Keep Living These Memories, de la chanteuse Jean Knight.

Le sample démarre à 1:23 :

Le sample démarre à 0:13 :

5/ Ohio Players – Don’t Fight My Love / Bahamadia – True Honey Buns

Originaire de Philadelphie, Bahamadia commence sa carrière dans les années 80. Sa carrière décolle lorsqu’elle se fait repérer par Guru, qui l’invite sur le deuxième volume de sa série Jazzmatazz, et lui permet de signer sur le label Chrysalis.

Après quelques maxis, elle sort son premier album, Kollage, en 1996. L’album contient des productions de Guru, des Beatminerz, des Roots (originaires, comme elle, de Philadelphie), et bien sûr de DJ Premier. Il utilise un sample du groupe de funk Ohio Players pour composer le titre True Honey Buns.

Le sample démarre à 0:29 :

Le sample démarre à 0:00 :

6/ Ahmad Jamal Trio – I Love Music / Jeru The Damaja – Me Or The Papes

Après l’album Hard To Earn de Gang Starr en 1994, Primo et Guru font une pause. DJ Premier en profite pour produire d’autres rappeurs dont Jeru The Damaja, alors membre de la Gang Starr Foundation. Il produit entièrement les deux premiers albums de Jeru, The Sun Rises In The East en 1994 et Wrath Of The Math en 1996. Le single Me Or The Papes est composé de quelques notes de piano empruntés à I Love Music de Ahmad Jamal, issu de son chef-d’œuvre The Awakening sorti en 1970. Cet album a été beaucoup samplé par les producteurs hip-hop, notamment sur The World Is Yours de Nas, Ressurection de Common ou It’s On You de Pete Rock & C.L. Smooth.

Le sample démarre à 5:50 :

Le sample démarre à 0:23 :

7/ Cal Tjader – Walk On By / Gang Starr – Full Clip

En 1999, Gang Starr existe depuis déjà dix ans. Et pour l’occasion, le groupe sort une compilation intitulée Full Clip : A Decade Of Gang Starr. On y trouve les meilleurs morceaux des cinq albums déjà publiés par le groupe, des titres uniquement présents sur des bandes originales (Mo’ Better Blues, Trespass, Belly et Blade) et des maxis, ainsi que des morceaux originaux.

Parmi eux on retrouve le titre Full Clip, morceau devenu iconique, dont les premières secondes rendent hommage au rappeur décédé Big L.

Le sample démarre à 0:25 :

Le sample démarre à 0:02 :

8/ John V. Rydgren & Bob R. Way – What Child Is This ? / Nas – Nas Is Like

Le morceau Nas Is Like de Nas est né presque par hasard. En 1999, DJ Premier a une session studio avec Nas, mais il n’a pas de beat fini à lui proposer. En cherchant parmi des vinyles qu’il vient de récupérer, il tombe sur un disque qui n’a même pas de pochette et qu’il est prêt jeter à la poubelle. Il finit malgré tout par l’écouter rapidement, et tombe sur la mélodie présente au début de What Child Is This ? de John V. Rydgren & Bob R. Way. Il la boucle et y ajoute une batterie et des scratchs. Nas Is Like deviendra le premier single de l’album I Am… de Nas et probablement son plus grand morceau.

Le sample démarre à 0:00 :

Le sample démarre à 0:20 :

9/ Michel Legrand – The Saddest Thing Of All / O.C. – M.U.G.

Il n’est pas rare de voir des producteurs américains sampler des musiciens français. DJ Premier a, par exemple, samplé E.V.A. de Jean-Jacques Perrey sur Just To Get A Rep de Gang Starr, Jericho Jerk de Michel Colombier et Pierre Henry sur Devil’s Pie de D’Angelo ou encore Scène D’amour de Francis Lai sur Say Goodnight de Reks.

Mais, en 1997, il s’attaque à un autre monument de la musique française, le compositeur Michel Legrand. Il sample le titre The Saddest Thing Of All pour le rappeur O.C., membre du collectif D.I.T.C. (Diggin’ In The Crates). Le titre M.U.G. est présent sur le deuxième album du M.C., Jewelz.

A l’origine d’un nombre important de bandes originales de films (notamment plusieurs films de Jacques Demy) pour lesquelles il a reçu trois oscars, Michel Legrand a eu une riche carrière, depuis le début des années 50 jusqu’à son décès en 2019.

Le sample démarre à 0:00 :

Le sample démarre à 0:00 :

10/ The Cecil Holmes Soulful Sounds – Call Me, Come Back Home / Rakim – It’s Been A Long Time

En 1985, Rakim démarre sa carrière en duo avec le DJ/producteur Eric B. Leur premier morceau, Eric B. Is President, interpelle Russell Simmons, le co-fondateur du label Def Jam, qui leur permet de signer en maison de disque. Leur premier album, Paid In Full, sort en 1987. Le duo s’arrête en 1992 après la publication de leur quatrième album, et Rakim poursuit une carrière solo.

Après un hiatus de plusieurs années, Rakim publie The 18th Letter, son premier disque,en 1997. Le titre It’s Been A Long Time est produit par DJ Premier à partir d’un sample de Cecil Holmes.

Rakim a eu une grande influence sur toute une génération de rappeurs. Il a révolutionné la manière de rimer, en sortant des schémas classiques d’écriture, et en intégrant des rimes internes et des multi-syllabiques. Il a, en outre, ralenti son flow, optant pour un débit plus lent, là où les rappeurs de l’époque avait tendance à rapper avec une plus grande énergie.

Le sample démarre à 0:00 :

Le sample démarre à 0:00 :