Skip to content

Kanye West et les samples de voix

Avant de devenir la superstar que l’on connaît, Kanye West est passé par plusieurs étapes dans sa carrière.

Il grandit à Chicago où il montre très tôt un intérêt pour l’art et la création. Il débute le beatmaking au milieu des années 90, au moment où il rencontre No I.D. (producteur qui a beaucoup travaillé avec Common, mais aussi Jay-Z ou Vince Staples), qui devient son mentor, et lui apprend le sampling et la production.

À la fin des années 90, des artistes reconnus comme Foxy Brown, Goodie Mob ou Dead Prez, commencent à utiliser ses beats. Mais sa carrière prend un tournant quand il se met à produire pour les artistes du label Roc-A-Fella, dont Beanie Siegel, Cam’ron et surtout Jay-Z, pour lequel il compose cinq instrus sur l’album The Blueprint.

Bien que sa carrière de producteur soit en pleine ascension, la véritable ambition de Kanye West est de devenir rappeur. Après de longues négociations, il signe sur Roc-A-Fella et sort son premier album, The College Dropout, en 2004. Le disque est un succès, et lui permet de travailler sur son album suivant, Late Registration, avec Jon Brion, un compositeur de musique de films. La production est un mélange des influences et du style de Kanye, auxquels se rajoutent une grande orchestration et beaucoup d’instruments.

Les albums suivants de Kanye West deviennent plus électroniques, comme en témoigne l’album 808s And Heartbreak et son utilisation importante de l’autotune.

Sur sa première partie de carrière, Kanye West avait un style de production très soulful, basé sur une grande utilisation de samples de soul et de R&B. Il avait aussi pour grande habitude d’utiliser des samples de voix et notamment des voix pitchées.

Voici 10 exemples de samples de voix utilisés par Kanye West :

1/ Nina Simone – Sinnerman / Talib Kweli – Get By

Talib Kweli est un rappeur originaire de New-York. Il forme à la fin des années 90 le duo Black Star avec Mos Def, avec qui il publie un disque en 1998. En 2000, il sort l’album Train Of Thought sous le nom Reflection Eternal, autre duo qu’il forme avec le producteur Hi-Tek. Il ne commence sa carrière solo qu’en 2002, avec la sortie de Quality, son premier disque sorti sur le label indépendant Rawkus. Kanye West y signe la production des deux singles Good To You et Get By, sur lequel il sample la voix de Nina Simone.

Le sample de voix démarre à 8:33 :

Le sample démarre à 0:00 :

2/ D.J. Rogers – Faithful To The End / Common feat. John Legend & Bilal – Faithful

Après l’échec commercial de son album Electric Circus, Common cherche à se réinventer et commence à travailler avec Kanye West sur son disque suivant. Cette collaboration aboutira à l’album Be, paru en 2005 sur le label GOOD Music. L’ensemble des productions est assuré par Kanye, excepté Love Is… et It’s Your World (Part 1 & 2), produits par J Dilla, qui était à l’époque le colocataire de Common. Le disque est concis, très organique, et composé de nombreux samples dont Faithful To The End de D.J. Rogers, utilisé sur le morceau Faithful.

Le sample de voix démarre à 0:01 :

Le sample démarre à 0:00 :

3/ Luther Vandross – A House Is Not A Home / Twista feat. Kanye West & Jamie Foxx – Slow Jamz

Twista est originaire de Chicago. Ce n’est donc pas une surprise si Kanye West figure sur son album Kamikaze, sorti en 2005. Il y produit trois titres, Overnight Celebrity, One Last Time, mais surtout Slow Jamz. Comme son nom l’indique, le morceau est un hommage aux slow jams, ces ballades R&B au tempo souvent assez lent. Différents artistes soul y sont cités parmi lesquels Minnie Riperton, Anita Baker, Al Green, mais aussi Luther Vandross dont le morceau A House Is Not A Home sert également de base au morceau. Slow Jamz apparaîtra aussi dans une version légèrement différente sur le premier album de Kanye.

Les samples de voix démarrent à 5:55 et 6:13 :

Les samples démarrent à 0:00 et 0:13 :

4/ Aretha Franklin – Spirit In The Dark / Kanye West – School Spirit

Pour ses productions, Kanye n’a jamais craint de s’attaquer à des mythes de la musique, et a utilisé et modifié les voix de Nina Simone, Marvin Gaye ou Otis Redding. Cette utilisation de voix pitchée est devenue un sous genre de production à part entière, la chipmunk soul. Sur son premier album, il utilise le morceau Spirit In The Dark, de la grande chanteuse de soul Aretha Franklin, sur le titre School Spirit.

Le sample de voix démarre à 0:02 :

Le sample démarre à 0:00 :

5/ Gil Scott-Heron & Brian Jackson – We Almost Lost Detroit / Common – The People

Après leur premier collaboration sur l’album Be, Kanye West et Common réitèrent l’expérience deux ans plus tard, en 2007, sur l’album Finding Forever. Si l’album est plus inégal que le précédent, il contient tout de même de nombreux bons morceaux, comme So Far To Go, produit par J Dilla, décédé l’année précédente. Les productions de Kanye sont, quant à elles, encore basées sur de nombreux samples de voix, comme Black Maybe de Syreeta sur Black Maybe ou Love Has Fallen On Me des Rotary Connection sur Drivin’ Me Wild. Mais, le meilleur moment du disque reste probablement le single The People, basé sur We Almost Lost Detroit du duo Gil Scott-Heron & Brian Jackson.

Le sample de voix démarre à 2:00 :

Le sample démarre à 0:28 :

6/ Chaka Khan – Through The Fire / Kanye West – Through The Wire

En octobre 2002, Kanye a un grave accident de voiture lorsqu’il rentre au milieu de la nuit d’une session en studio. Il est ensuite admis à l’hôpital dans un état critique, avec la mâchoire fracturée. Cet accident lui inspirera la chanson Through The Wire, qu’il enregistre quelques semaines seulement après l’accident, avec la mâchoire toujours partiellement fermée. Ce premier single lui permet de s’exposer au grand public en tant que rappeur, et sera présent sur son premier album The College Dropout. Tout le refrain est tiré du titre Through The Fire de la chanteuse de R&B, Chaka Khan.

Le sample de voix démarre à 0:58 :

Le sample démarre à 0:05 :

7/ Chuck Cissel – Forever / Cam’ron – Dip-set Forever

Parmi les rappeurs les plus influents des années 2000, on retrouve sans aucun doute Cam’ron. Ancien membre des Children Of The Corn (dont faisait notamment partie Big L et Ma$e), il entame une carrière solo à la fin des années 90. La consécration ne viendra que quelques années plus tard, avec son album Come Home With Me et les singles qui l’accompagnent, Oh Boy et Hey Ma. Il se fait remarquer la même année pour son rôle de Rico dans le film Paid In Full. En 2004, il sort son album Purple Haze, où l’on retrouve le morceau Dip-set Forever, hommage à son légendaire groupe, The Diplomats, dont font partie Juelz Santana, Jim Jones et Freekey Zekey. Pour composer l’instru, Kanye s’est servi du titre Forever de Chuck Cissel.

Le sample de voix démarre à 1:04 :

Le sample démarre à 0:00 :

8/ Bloodstone – I’m Just Doing My Job / T.I. – Doin’ My Job

La consécration de T.I. arrive en 2006 avec le single What You Know, présent sur son quatrième album, King.

Bien que son succès international soit arrivé relativement tard, T.I. était déjà considéré comme l’un des rappeurs les plus en vue à Atlanta. Son deuxième album, Trap Muzik, contient des productions de Jazze Pha, DJ Toomp, David Banner et donc Kanye West. Celui-ci a samplé les voix de I’m Just Doing My Job du groupe Bloodstone sur le titre Doin’ My Job.

Le sample de voix démarre à 0:00 :

Le sample démarre à 0:04 :

9/ The Main Ingredient – Let Me Prove My Love To You / Alicia Keys – You Don’t Know My Name

Kanye West ne s’est jamais limité au rap. Il n’a donc pas produit exclusivement des rappeurs, mais aussi des artistes de soul et de R&B, dont John Legend, Janet Jackson ou Mariah Carey. Il a également participé au deuxième album de Alicia Keys, en produisant ce qui est probablement son plus grand morceau, You Don’t Know My Name. L’instru de Kanye est différente de ses standards, plus lente et plus douce. Il utilise les chœurs présents sur le titre Let Me Prove My Love To You, du groupe The Main Ingredient.

Le sample de voix démarre à 1:45 :

Le sample démarre à 0:00 :

10/ Jerry Butler – No Money Down / The Game – Dreams

Après avoir survécu à une fusillade au début des années 2000, The Game décide de devenir rappeur. Il sort des mixtapes avec l’aide de son frère, et se fait repérer par Dr. Dre, qui le signe sur le label Aftermath. Il devient par la suite très proche de 50 Cent et du G-Unit. Il publie son très attendu premier album en 2005, The Documentary, dont les singles How We Do et Hate It Or Love It lui donneront une renommée internationale.

Kanye assure la production du cinquième single, Dreams, en empruntant la voix du chanteur soul Jerry Butler sur No Money Down.

Le sample de voix démarre à 1:17 :

Le sample démarre à 0:00 :